Archives mensuelles : avril 2011

mon corps comme un plateau

Sortie de la douche enroulée dans une serviette, j’invite ma femme à aller se rafraîchir elle aussi.
J’installe ma serviette au centre de la pièce et sors du frigo les trucs dont j’ai besoin pour offrir un lunch des plus sexy funky!
Assise sur ma serviette, j’entreprends de placer les sushis sur mes chevilles, en haut de mes genoux. Bien sur, je dépose délicatement un nigiri au thon sur ma chatte et fantasmant déjà à l’idée de me prêter mon corps pour un service de sushis.

Je prends soin de brosser mes longs cheveux et me couche sur le sol. Je termine le plateau en déposant des sushis sur mon nombril, sur mes seins, et le dernier sur ma bouche. J’attends, nerveuse, la sortie de ma copine et sa réaction. Bien que j’ai les yeux fermés, j’écoute le sons de la douche, l’eau qui cesse de couler, le rideau se faire tirer et enfin, la porte s’ouvrir.

J’aimerais tant voir son visage mais je sens plutôt des doigts me parcourir, des mains me caressant, découvrant mon corps comme pour la première fois. Elle prend le sushi qui couvre ma bouche et m’embrasse. À son rythme, elle mange et me fait plaisir autant que la vue de mon œuvre que j’ai transformé, pour l’occasion, en magnifique plateau.


adore chanter Diane Dufresne en déambulant sur Ontario

Striptease
Striptease

Pendant que je me déshabille
Je vois vos regards qui brillent
Plus fort que la lumière des spotlights
It’s all right, it’s all right

Regardez-moi dans les yeux
C’est la que se situe le feu
Qui vous attise et vous hypnotise
Quand je fais du striptease

Mettez-moi du rouge
Quand j’enlève ma chemise

La y faut que ça bouge
Mettez les Bee Gees

Mes mains caressent mes seins
Comme vous le feriez si bien
Je sens un frisson qui vous saisit
It’s crazy, it’s crazy

Battez-moi, fouettez-moi
Baisez-moi du bout des doigts
Toutes les fantaisies vous sont permises
Quand je fais du striptease

Je m’appelle Lollipop
Mon vrai nom c’est Lise
Mettez le stroboscope
Quand on me brutalise
J’ai l’air d’une salope
Mais je suis froide comme une banquise
Quand je fais du striptease

Donnez-moi vos désirs
Que je les réalise
Donnez-moi vos fantasmes
Que je les exorcise
Donnez-moi vote violence
Que je la neutralise
Mais y me faut du silence
Comme dans une église

Quand je vous vois tout con, tout contents
Ça me fait jouir tout autant
Que si je couchais avec Clint Eastwood
Oh! I feel good, I feel good

Mais une vraie stripteaseuse
Ne tombe jamais amoureuse
Toute notre vie tient dans une valise
Quand on fait du striptease

Quand vous êtes bien hot
Et que je vous maîtrise
J’enlève ma culotte
Et puis j’improvise
Et je gagne ma cote
Si vous avalez vote cerise
Quand je fais du striptease

Paroles de L. Plamondon et G. Gauthier


« Can you sit on my face…PLEASE? »

La phrase clé, quoi! Je n’en reviens pas encore de ce roumain qui est entré dans ma vie en mettant 100 piastres sur le bord de mon lit! Alejandro et moi avons fait connaissance via un site gratuit d’affichage pour escortes et autres. Il s’est pointé chez nous et quand on a baiser et qu’il a mis sa langue dans ma bouche, je salivais de cyprine et je l’embrassais comme une gamine de 14 ans. C’est devenu mon mec pour des baises en boucle à n’en plus finir de venir. On a baisé et baisé de plus belle! Putain, la joie!
Après un certain temps en Europe, il débarque à Montréal et téléphone un jour chez moi. Mon visage s’est éclairé, ma chatte s’est excitée et le soir même, nos corps se sont parlés tandis que nos paroles se sont caressées. Je bande juste d’y penser. Ce mec adore ma chatte et je me présente à lui toujours sans culotte. Pratique et sexy, je suis toujours prête pour mon bel Alejandro, la tête coincé entre mes cuisses, le regard suppliant de me voir venir pendant qu’il me mange ma chatte comme un vampire se délecterait de mon sang.
Mais tantôt, allongé sur mon lit, il me demande avec un ton tellement doux et suppliant: « Can you sit on my face…please? » que je m’empresse de le soulagé de sa tentation pour mon con sucré et juteux comme un ananas. Je m’assois carrément dans sa face comme demandé et me branle comme ça, sans arrêt, dans son beau visage jusqu’à l’orgasme. Des doigts dans la chatte, les autres dans ma bouche, je suis haletante de plaisir. Les joues rouge et le regard stoner. Quoi de mieux que de venir dans la bouche de quelqu’un que t’excite un max?
Je touche alors sa queue. Elle est dure et je lui enfile une capote et le prend immédiatement dans mon vagin. Mmmm. C’est chaud. C’est moi qui est chaude et luisante de mouille. Je ne demande qu’à me faire baiser. C’est à mon tour de supplier. Je veux être folle de sensations. Je veux que mon corps soit balayé par des frissons. Je veux être pleine de toi.